Nous avons visité le Yémen en 4x4, mais également à pied sur les hauts plateaux et les montagnes.
Durant ces randonnées nous avons traversé de nombreux villages où les gens nous accueillaient avec curiosité et nous offraient le thé.
Bien que peu de touristes viennent au Yémen, ils n'en laissent pas moins des séquelles...  Nombreux sont les enfants que nous avons croisé qui nous ont demandé de prendre une photo d'eux ("Soura Soura Soura !"). Pas de polaroïd ? On les enverra au guide qui leur livrera, Inschallah.
Certains, beaucoup plus rares, demandent des stylos (kalame), parfois même "bakchich". Ah ces touristes qui jouent au Père Noël... ils ont de quoi pervertir un peuple.

Mais la beauté des paysages et l'accueil chaleureux des yéménites nous font rapidement oublier cela. D'autant plus quand vous mangez un pic-nique au bout beau milieu d'un champs et qu'un agriculteur sorti de nulle part vous observe, part, puis revient avec une thermos et quatre verres pour vous offrir le thé. Le thé bu, il redisparait immédiatement dans la nature.
Lors d'une autre promenade plus au nord, nous rencontrons un groupe de femme dans les champs. Elles nous offrent directement du thé et du pain. L'échange se fait. Il faut savoir que le Yémen est un pays musulman où la place des femmes est difficile et qu'il n'est pas toujours très évident pour des occidentaux de les aborder.

Croquis_Y_men_1Croquis_Y_men_2